6 commentaires

Commentaire de Nikita
22 février 2009

Journal d’une journée dans le Cosmos!
(parce qu’il y a des jours comme ça…)

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine devient le premier homme à voyager dans l’espace à bord de sa capsule Vostok 3KA-2 (Vostok 1). Il décolle du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) puis effectue une révolution d’1 h 48 minutes autour de la Terre, à une moyenne de 250 kilomètres d’altitude (apogée : 327 km et périgée : 180 km). Il finit son voyage en parachute, après s’être expulsé de sa capsule à quelques kilomètres de la Terre. Il se pose dans la région de Saratov (ville sur la Volga à environ 700 km au sud-est de Moscou)…
A l’ère d’Internet notre homme volant, dont l’histoire ne dit pas s’il était aussi un homme de plume, n’aurait pas eu de mal à faire le récit de ce jour mémorable en compilant les innombrables ressources du Web consacrées à son épopée cosmique !

Commentaire de Pipa
22 février 2009

Je ne connais pas bien les voyageurs de l’espace, alors j’ai fait appel au rêve et le pipeau m’a embarquée à califourchon pour découvrir des horizons toujours nouveaux vers une destination que l’on n’atteint jamais. Désespérant et enivrant. Splendide et surprenant. Le plus beau voyage initiatique. Aujourd’hui mon pipeau a découvert internet et s’éclate avec les logiciels de musique qu’il s’efforce de remettre au diapason.

Commentaire de Ostiane, la maîtresse
24 février 2009

En voilà une riche idée!
Je m’en vais de ce pas la soumettre à mes petits élèves! Ils ne manquent pas d’imagination et ce genre de scénario leur plaira, j’en suis certaine!

A très vite Astrid 😉

Commentaire de Gabrielle
24 février 2009

Au Moyen Age, les moines copistes grattaient les parchemins pour pouvoir réécrire dessus. On appelait ça un palimpseste. Le blog, c’est le palimpseste du XXIe siècle ! Un parchemin sur lequel plusieurs auteurs peuvent réécrire à l’infini, simultanément, même s’ils sont séparés par des milliers de kilomètres…

Commentaire de astrid
24 février 2009

et je réponds à Gabrielle : Qui suis-je ? Au Moyen Age, j’étais le démon des moines-calligraphes et je surveillais sans cesse leur travail, j’ enregistrais chacune de leurs fautes d’orthographe (eh eh !!) et comptais tous les mots qu’ils oubliaient lorsqu’ils copiaient un texte… Je m’appelle donc… ? Besoin d’un indice ? Bon d’accord, alors… On parle de moi au Scriptorium d’une ville proche d’un célèbre monument aux confins de la Normandie et de la Bretagne (sujet très polémique, d’ailleurs…) Alors, vous avez trouvé ?!

Commentaire de astrid
24 février 2009

Et je réponds à Ostiane, la maîtresse des CM1 : oui, il faut (au moins !) 2 télés, un satellite, un tableau blanc interactif pour retransmission worldwide de cet événement inédit, 30 petits reporters, 15 webcams et un parterre de VIP, d’enseignants et de documentaliste : la pression monte ! 😛

Rédige ton commentaire ci-dessous

 Pseudo

 Adresse e-mail (non publiée)

 site internet (option)